La réflexologie

La réflexologie dans l’histoire de la médecine

C’est une discipline très ancienne qui est apparue dans différentes civilisations. Elle a traversé les siècles pour nous parvenir enrichie des connaissances et des expériences menées par des personnages inspirés d’une même conviction : le corps a ses propres pouvoirs de guérison et c’est par la compréhension du fonctionnement de celui-ci que la santé peut être stimulée.
Grâce aux archéologues et aux historiens de la médecine, que nous avons connaissances des origines de la réflexologie

En Égypte,

EgyptLors des fouilles en 1979 à Saqqarah, une fresque montrant le traitement manuel des pieds et des mains fut retrouvée dans le tombeau surnommé “le tombeau des médecins”, celui du médecin égyptien Ânkhmahor, datant de 2330 av J.C. Les hiéroglyphes restituent un dialogue entre un patient et son médecin :
– Le patient annonce : “ne me fait pas mal”
– Le médecin répond : “je ferais en sorte que tu me remercies”.

 

En Chine

C826D8DEFCFC4097BD37CA7E6BBC8725Malgré l’effort de certaines dynasties, soucieuses de faire table rase du passé pour mieux assoir leur autorité, la réflexologie chinoise reste une des disciplines de la médecine chinoise traditionnelle. Elle est née il y a 4000 ans et se pratique en complément de l’acupuncture et de la moxibustion. La régulation des méridiens étant au centre de la médecine chinoise, cette forme de réflexologie est à visée “énergétique”.

 

En Inde,

Depuis le IIème millénaire av. J.-C., la médecine traditionnelle ayurvédique a développé aussi une forme de réflexologie,  le massage au bol Kansu. Cette discipline consiste à masser les pieds avec du ghee (beurre clarifié) à l’aide d’un bol spécifique. Ce massage vise à stimuler des points réflexes et équilibrer les cinq éléments (terre, eau, feu, air, éther) fondamentaux de l’être humain. Une maxime indienne dit “la maladie n’atteint pas celui qui se masse les pieds avant de dormir, tout comme les serpents n’approchent pas les aigles”.

En Europe

Fin du 19ème siècle, début du 20ème siècle, plusieurs médecins pratiquent des recherches sur l’idée qu’une stimulation sur une partie du corps puisse agir sur une partie éloignée. Vient alors l’idée que ces points de pressions peuvent agir aussi sur différents paramètres (pression sanguine, température, etc..) et qu’ils peuvent être douloureux avant qu’une pathologie physique ne se déclare. On peut citer entre autres les neurologues anglais Sir Henry Head et Sir Mackensi (Théorie des « zones de Head ») et les médecins allemands Alfons Cornélius (technique des « points de pressions ») et Barczewski (« massage réflexe »).

La réflexologie occidentale

Dr. FITZGERALD

Elle va naitre à partir des travaux et des théories du Dr William Fitzgerald (1872-1942). Ce médecin chirurgien ORL américain était en recherche d’une méthode d’anesthésie pour ses patients. On ignore si ses travaux ont été inspiré par les chercheurs européens ou par des méthodes venant de Chine. Il remarqua l’action bénéfique, à distance, de certaines pressions et constata que non seulement ces pressions soulagent les douleurs, mais aussi qu’une fois la douleur disparue, la condition qui la provoquait est souvent améliorée. En 1917, il publie “Zone therapy” qui reste un ouvrage de référence pour la réflexologie.

Dr. RILEY
Séduit par la théorie de Fitzgerald,  le Dr Joe Shelby Riley, établit des diagrammes détaillés de la localisation des points réflexes des pieds et des mains. Il publia plusieurs livres sur le sujet à partir de 1919.

En 1926, il engage dans son cabinet de St Pétersburg une kinésithérapeute américaine, Eunice Ingham. EUNICE INGHAM

Elle participa activement à ses recherches pendant des années, palpant et étudiant des milliers de pieds. Elle simplifia alors la technique, établit des planches de plus en plus précise des zones réflexes et publia les livres « stories the feet can tell » et « Stories the feet have told », fondements des techniques actuelles.

Elle parcourt l’Amérique pour dispenser ses formations, et des praticiens européens viennent apprendre auprès d’elle, notamment Doreen Bayly pionnière de la réflexologie plantaire en Angleterre

Doreen Bayly

qui forma à son tour un grand nombre de réflexologues européens, dont Martine Faure Alderson. Martine